Tropiques aquatiques

Caetano Veloso et Seu Jorge ont ouvert une brèche tropicale dans la programmation des Nuits de Fourvière nous offrant deux concerts de rare intensité entre spiritualité, hommages et lyrisme

Parvenu à la moitié de son parcours estival, le festival des Nuits des Fourvière s’est permis une promenade entre sonorités fascinantes, élégance et épaisseur. Deux soirées éclairées notamment par les voix de deux monstres sacrés de la musique brésilienne : Caetano Veloso et Seu Jorge.

Jeudi 5 juillet, dans une incertitude météorologique, le portugais Antonio Zambujo caresse le (trop) peu nombreux auditoire du grand théâtre pour une première partie de soirée très riche (environ une heure) proposant un fado fragile, délicat, toujours sur le point de se briser, profondément spirituel (Foi Deus) et parfois brillant et joyeux (Readers Digest). Une ouverture de soirée parfaite pour accueillir Caetano Veloso, figure parmi les plus raffinées de la musique sud-américaine. Accompagné par ses trois fils, Moreno, Zeca et Tom, Caetano a choisi la capitale des Gaules comme première étape européenne pour présenter son dernier travail : le très intense Ofertório (Universal, 2018), sorte de recognition familiale sur l’œuvre de ce mythe du tropicalisme. Entre légèreté (Alegria, Alegria, Boas vindas), samba (Reconvexo, puis Um Passo À Frente et Caetano se lançant dans une danse envoûtante), surprenantes explosions de rythme et de danses endiablées (Alexandrino), Caetano bénit ses propres enfants et leur production (assez respectueuse de l’œuvre paternelle, il faut le dire) comme dans Todo Homem ou Clarão de Tom, De Tentar Voltar ou Um Canto De Afoxé Para O Bloco Do Ilê de Moreno. Mais comme l’indique leur titre, l’album Ofertório et le concert éponyme, possèdent également une très forte empreinte religieuse. Caetano nous confie ne pas être religieux, mais avoir écrit un chanson pour la messe célébrant les 90 ans de sa mère (ayant vécu jusqu’à 105 ans !), morceau qu’aujourd’hui il dédie à ses enfants, tous croyants, mais chacun à sa façon : Ofertório, brèche métaphysique au sein du tropicalisme. Un hommage qu’il prolonge dans les chansons écrites pour les deux mères de ses enfants, Ela e Eu et Não Me Arrependo. Cet élan religieux se décline dans une forme plus universelle avec le sentiment spirituel qui ébranle la dernière partie du set, avec l’hymne séduisant How Beautiful Could A Being Be, avant de rendre hommage à une de ses sources d’inspiration, Henri Salvador avec Dans mon île. Veloso prend congé du public lyonnais avec la finale Gente, ultime geste d’hommage et de salut.

Le lendemain d’un concert tout en élégance, nous nous sommes retrouvés immergés dans un étrange monde sous-marin avec Pelé dos Santos, alter ego de Seu Jorge dans La Vie aquatique de Wes Anderson. Mais, juste avant de prend le large sur le bateau guidé par l’océanographe Steve Zissou, le jazz du jeune et talentueux Antoine Boyer (22 ans et déjà 4 album acclamés par la critique) nous a délecté pour une petite demi-heure. Les reprises de Life on Mars ? et de The Sound of Silence, appréciées par un public généralement bruyant et inattentif (la touchante We will meet again de Bill Evans passe, en fait, plutôt inaperçue), semblaient préparer le terrain à la venue du chanteur et acteur brésilien. Et, introduit par une petite présentation d’encadrement de son œuvre, le concert prend enfin vie, se consacrant totalement à l’album de reprises des chansons de David Bowie, The Life Aquatic Studio Sessions (Hollywood, 2005), enregistré à Rome l’année suivante à la sortie du film. Sa genèse étonnante et comique, est évoquée par Seu Jorge en ouverture du concert : un réalisateur américain lui demande d’interpréter les chansons de Bowie. En portugais. Habillé comme un marin. En prenant le nom du plus grand footballeur brésilien. La situation abracadabrantesque se charge d’un degré d’improbabilité car Seu Jorge ne connait absolument pas les « classiques » du chanteur anglais.

Nous en connaissant en revanche très bien le résultat, dans sa version intégrée au film et dans celle, indépendante, de l’album. Deux ans après la mort du « Thin White Duke », voici resurgir ses compositions hétéroclites et pourtant universellement reconnaissables.

A la différence du concert donné au Primavera Sound Festival de Barcelone en 2017, à Lyon Seu Jorge n’apparait pas seul sur scène avec sa guitare, mais est accompagné par 26 musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Lyon : un choix remarquable et intelligent qui assume la dimension d’un renforcement matériel de la musique. On avait apprécié la nudité du concert catalan, comme la nécessité d’une prise de forme crue et émotive. À Lyon, un an plus tard, cette immédiateté n’a plus raison de subsister et sa mue apparait comme un travail recherché dans les superpositions de couches temporelles et esthétiques.

Un même concert et, pourtant, deux spectacles très lointains, presque aux antipodes. Pourtant la force de l’hommage ne change pas : muy obrigado, Mr. Dos Santos.

Les spectacles ont eu lieu :
Grand Théâtre – Parc Archéologique de Fourvière
6 rue de l’Antiquaille – Lyon
jeudi 5 juillet 2018 à 21h00 et vendredi 6 juillet à 21h30

Le festival Les Nuits de Fourvière a présenté
Ofertório : Caetano, Moreno, Zeca et Tom Veloso (+ Antonio Zambujo) / Seu Jorge et les musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Lyon (+Antoine Boyer)

Set Ofertório : Caetano, Moreno, Zeca et Tom Veloso
Alegria, Alegria
O Seu Amor
Boas Vindas
Todo Homem
Genipapo Absoluto
Um Passo À Frente
Clarão
De Tentar Voltar
A Tua Presença Morena
Trem Das Cores
Um Só Lugar
Alexandrino
Oração ao Tempo
Alguém Cantando
Ofertório
Reconvexo
Você Me Deu
O Leãozinho
Ninguém Viu
Ela e Eu
Não Me Arrependo
Um Canto De Afoxé Para O Bloco Do Ilê
How Beautiful Could A Being Be

Encore I
Dans mon île
Deusa do amor
Tá escrito

Encore II
Gente

Set Seu Jorge
Ziggy Stardust
Changes
Oh! You Pretty Things
Rebel Rebel
O Astronauta de Mármore (Starman)
Lady Stardust
Rock ‘n’ Roll Suicide
Suffragette City
Quicksand
Space Oddity
Five Years
Life on Mars?
When I Live My Dream

Encore
Queen Bitch
(Let’s Dance)

www.nuitsdefourviere.com
www.antoniozambujo.com
www.caetanoveloso.com.br
www.seujorge.com
www.antoineboyermusic.com

LASCIA UN COMMENTO

Per favore inserisci il tuo commento!
Per favore inserisci il tuo nome qui

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.