La 38e saison des Grands Concerts de Lyon a été dévoilée ce lundi 27 mai en présence d’un public nombreux. Le séduisant chef d’orchestre Jean-Christophe Spinosi et l’Italie seront à l’honneur de la nouvelle saison qui voit le retour au Musée des Tissus de la ville

Spoiler

La 38esima stagione dei Grands Concerts di Lione è stata svelata lunedì 27 maggio di fronte al folto pubblico che ha occupato la navata della cappella della Trinità. Una programmazione che si svilupperà su due assi: il festival Spinosi Vivaldi che celebra i venti anni di collaborazione tra la cappella e l’Ensemble Matheus del direttore corso Jean-Christophe Spinosi, e l’Italia, con un’attenzione particolare alle melodie vocali antiche (Allegri, Scarlatti, Lotti, Monteverdi e Pergolesi) e alla riscoperta di figure quasi cancellate dalla storia come Natale Monferrato.

[riduci]

La chapelle de la Trinité de Lyon fait désormais partie de ces lieux où on célèbre avec continuité la beauté essentielle de la musique. Le bijou baroque de la Presqu’île est devenu une référence incontestable pour les mélomanes de la Région et la nouvelle saison des Grands Concerts s’annonce comme une des plus fascinantes de son histoire. Le directeur Eric Desnoues a dévoilé ce 27 mai une programmation rigoureuse et riche, reposant sur deux axes principaux, dont le premier est constitué par la célébration des 20 ans de collaboration avec l’Ensemble Matheus. Les Grands Concerts ont ainsi concocté un Festival Vivaldi Spinosi en trois étapes : le 20 septembre avec le Gloria du compositeur italien et le Dixit Dominus de Haendel, le 6 novembre avec Il concerto della Pietà (résultat d’une rencontre passionnante avec les inscriptions au verso d’une page des concerti pour violon), pour terminer en beauté avec la Juditha Triumphans le 9 février 2020.

L’Italie sera l’autre axe autour duquel se dérouleront quatre précieux rendez-vous. Invité pour la première fois à Lyon, l’Ensemble Voces Suaves de Bâle (dirigé par Michele Vannelli) interprètera le 8 octobre quatre bijoux de la musique vocale transalpine : le Miserere de Gregorio Allegri, le Stabat Mater à 10 voix de Domenico Scarlatti, le Crucifixus à 8 voix d’Antonio Lotti et le Salve Regina à 4 voix d’Alessandro Scarlatti. Le directeur et contre-ténor Paulin Bûndgen fera découvrir l’œuvre du méconnu Natale Monferrato le 8 décembre à 17h : une façon élégante de fêter la Vierge et ensuite se livrer à la découverte des créations de la Fête de Lumières. Le Département de musique ancienne du CNSMD interprétera Il Vespro della Beata Vergine de Monteverdi le lundi 23 mars tandis que les musiciens du Louvre feront étape à la chapelle le mardi 7 avril pour un programme autour du Stabat Mater de Pergolesi.

En dehors de ces deux axes, la saison proposera des grands concerts classiques : le Requiem de Mozart avec le retour de Emöke Baráth accompagnée par le Purcell Choir (première fois en France) le jeudi 30 janvier et le Stabat Mater d’Haydn dirigé par le violoniste Julien Chauvin le dimanche 17 novembre.

Une saison à la chapelle sans Bach ne serait pas une véritable saison ! Voici que pour célébrer le père de la musique classique, Eric Desnoues a exigé la présence des spécialistes de l’Ensemble Vox Luminis. Le samedi 23 novembre Lionel Meunier et son ensemble seront de retour pour la Messe en si mineur BWV 232 tandis que le jeudi 19 mars Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan enchanteront le public avec trois cantates et une messe choisie de l’infini catalogue du compositeur.

Le 19 mars 2020 verra le retour de Sébastien Daucé et de son Ensemble Correspondances avec un programme autour du Roi Soleil (Charpentier, Du Mont, De Lalande) et quelques jours plus tard, le jeune génie Justin Taylor se produira au Musée des Tissus sur le fameux clavecin Donzelague de 1716. La musique française sera à l’honneur le 14 décembre pour une soirée dédiée aux Arts Florissants de Marc-Antoine Charpentier.

L’éclectique Patricia Petibon (avec Susan Manoff au piano) et le prometteur contre-ténor Jakub Józef Orliński (accompagné par Il Pomo d’oro et leur directeur Francesco Corti) seront les protagonistes des deux récitals de la saison (28 janvier et 14 avril). Des « concerts inclassables », de véritables surprises nous attendent ensuite avec le chœur de la Société Philarmonique de Saint-Pétersbourg (20 décembre), l’hommage aux grands dames du jazz et de la soul (11 janvier), une rencontre inédite entre piano et marimba causée par la musique de Bach (18 janvier) et une soirée autour du lien entre la musique savante et la musique populaire (avec la Maîtrise et l’Orchestre de l’Opéra de Lyon) qui clôturera la saison le mardi 19 mai 2020.

Les Grands Concerts – Saison 2019-2020
du lundi 20 septembre 2019 à jeudi 23 mai 19 2020

Les concerts auront lieu :
Chapelle de la Trinité
29-31 Rue de la Bourse – Lyon

Salle Molière
18-20 Quai de Bondy – Lyon

Musée des Tissus
34 Rue de la Charité – Lyon

Programmation complète :
www.lesgrandsconcerts.com

LASCIA UN COMMENTO

Per favore inserisci il tuo commento!
Per favore inserisci il tuo nome qui

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.