Entre éthique et esthétique

Maison De La DanseLa Maison de la danse a accueilli Möbius, la dernière création de Rachid Ouramdane et de la compagnie XY. Un spectacle puissant et fascinant évoluant dans une atmosphère sombre qui appelle à une confrontation serrée entre l’aérien et le terrien, la verticalité et l’horizontalité, concrétisant la puissance d’un geste commun et participé.

Spoiler

La Maison de la danse ha ospitato Möbius, l’ultima creazione di Rachid Ouramdane e della compagnia XY. Uno spettacolo potente e affascinante che si svolge in un’atmosfera buia che richiama un confronto ravvicinato tra l’aria e la terra, la verticalità e l’orizzontalità, concretizzando il potere di un gesto comune e partecipato

[riduci]

Si les gestes et les formes de Möbius évoquent sans doute l’univers circassien, les 19 acrobates qui évoluent sur le plateau de la Maison de la danse de Lyon tendent à un horizon esthétique assez sombre et massif, mêlant danse, cirque, théâtre, performance et une complexe constellation musicale. Un travail axé sur un langage acrobatique à travers une pratique des portés poussée à l’extrême, provoquant constamment des sursauts chez un public captivé et redevenu enfant l’espace d’une soirée.

La pièce de Rachid Ouramdane et de la compagnie XY interroge les liens formels et fonctionnels entre la nature et les êtres humains, les animaux e les intellects. Cette confrontation prend ainsi la forme d’un ruban de Möbius, d’une boucle continue qui est à la fois extériorité et intériorité, dedans et dehors. Cette ondulation infinie permet la naissance et le déroulement d’une forme artistique nouvelle jouant sur un nœud complexe, croisement de mondes différents. Le mimétisme d’un certain univers volatile représente tant une évocation qu’une réaffirmation des lois de la nature. Si le défi lancé aux lois de la physique est évident dans l’élévation et les lancements sans répit des performeurs, cela se révèle aussi être l’encrage fondamental de toute la pièce, défi qui devient vérification et affirmation des corps et des leurs limites. C’est dans ce sens qu’il nous semble apercevoir une certaine volonté non seulement de provocation envers la nature, mais d’esquisser les propres limites, le terrain, les contours et les règles de son propre monde. Ici il est question d’ouvrir le grand livre de la Nature, de le soumettre à une lecture et à une analyse attentive et sérieuse, puis de passer à une vérification stricte et à la réécriture d’un livre nouveau qui portera dans son fond problématique, l’ancien.

Möbius est une création collective qui évoque également la foule, la masse indistincte des êtres humains et qui dévient groupe, ensemble, bloc. Il s’agit de décomposer l’unicité de l’un pour retrouver la complexité de chacun, de l’individualité : les mouvement choraux se révèlent pluriels, possédant une diversité de centres névralgiques, travaillant sur une conception de décalage et de négation de la fixité, dans un mouvement de perpétuel changement. Cette démarche exige une structure complexe et rigoureuse, riche, constamment menacée par le risque de la répétition. Mais ce danger est balayé par une différentiation infatigable, par un décalage constant et ferme.

La pièce évolue dans une univers sonore hétéroclite dans lequel le petit écart provoque un grand changement de sens. Le minimalisme historique se complexifie afin de nous permettre d’accoster dans un premier temps les rivages de la techno minimale puis, traversant des sonorités industrielles et suffocantes, nous parvenons à la clairière où les formes électroniques planantes et cosmiques peuvent évoluer en toute liberté.

Möbius se place ainsi à la croisés de tous ces mondes et ces références, concrétisant, entre ses portés acrobatiques, ses colonnes humaines et un mouvement incessant de ses performeurs, un lieu profondément éthique.

Le spectacle a eu lieu :
Maison de la danse
8 Avenue Jean Mermoz – Lyon
du mardi 4 au samedi 8 février 2020

La Maison de la danse a présenté :
Möbius
compagnie XY avec Rachid Ouramdane/CCN2
création 2019
création collective avec c
collaborations artistiques Rachid Ouramdane assisté de Agalie Vandamme, Jonathan Fitoussi, Clemens Hourrière
création lumière Vincent Millet
création costumes Nadia Léon
collaboration acrobatique Nordine Allal
crédit photographique Christophe Raynaud de Lage
production Cie XY
coproduction Cirque théâtre d’Elbeuf, PNAC Normandie ; La Brèche, PNAC Normandie – Cherbourg ; Le Phénix, scène nationale – Pôle Européen de création à Valenciennes ; Maison de la Danse – Lyon ; MC2 – Grenoble ; EPPGHV, Parc de La Villette – Paris ; Maison de la Culture de Bourges ; Tandem, Scène nationale – Douai ; TEAT Champ Fleuri – La Réunion ; Agora, PNAC Boulazac Aquitaine ; Les Gémeaux, Scène nationale – Sceaux ; Le Carré Magique, PNAC en Bretagne ; Espace des arts, Scène nationale – Chalon-sur-Saône ; Le Bateau Feu, Scène nationale – Dunkerque ; Théâtres de Compiègne ; Bonlieu, Scène nationale – Annecy. Soutien en résidence Le Sirque, PNAC Nexon Limousin ; Furies, PNAC en préfiguration – Châlons-en-Champagne ; Cirque Jules Verne, Pôle national cirque et arts de la rue – Amiens ; CCN2 – Grenoble ; MC2 – Grenoble ; Maison de la danse – Lyon ; La Brèche, PNAC Normandie – Cherbourg ; CIRCa, PNAC Auch ; Tandem, Scène nationale – Douai ; Cirque théâtre d’Elbeuf, PNAC Normandie ; Le Phénix, Pôle Européen de création – Valenciennes. La Compagnie XY bénéficie du soutien du ministère de la culture – DRAC Hauts-de-France, au titre de l’aide à la compagnie conventionnée à rayonnement national et international. Elle est associée au Phénix de Valenciennes dans le cadre du Pôle Européen de Création, au Cirque-Théâtre d’Elbeuf – Pôle National des Arts du Cirque Normandie. Elle est également accompagnée par la fondation Bnp Paribas

www.maisondeladanse.com

Rispondi

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.