Quand on aime, la lucidité n’est plus d’actualité

TransbordeurNada Surf, groupe le plus saccagé par les séries-télés, retrouve le Transbordeur de Villeurbanne pour un généreux concert de retrouvailles avec un son délicieusement nineties

Abstract Italiano

Il gruppo più saccheggiato dalle serie TV, Nada Surf, ritorna al Transbordeur de Villeurbanne per un concerto che non esitiamo a definire splendidamente delizioso. Tra Nada Surf e la Francia vi è sempre stato più di un semplice sentimento di rispetto. Qui è questione di un profondo amore vitale in cui la storia personale, gli studi e l’accoglienza si incontrano producendo qualcosa di unico. È in questo senso che dobbiamo interpretare il dubbio del cantante Matthew Caws in merito al numero concerti in questa sala (“È la quinta? Sesta volta?”). Quando ami, la lucidità non è più rilevante.

[riduci]

Entre Nada Surf et la France il y a plus qu’un simple sentiment de respect. Il est question ici d’un profond amour vital dans lequel histoire personnelle, études et succès se mêlent, produisant une relation unique. C’est dans ce sens qu’il faut interpréter le doute du chanteur Matthew Caws concernant les concerts au Transbordeur (« C’est la cinquième ? Sixième fois ? »). Quand on aime, la lucidité n’est plus d’actualité.

Le chanteur dialogue en français durant tout le concert et cela ne doit guère surprendre : non seulement Caws a vécu plusieurs années en France et en Belgique, mais c’est sur les bancs du Lycée français de New York qu’il a fait la rencontre de Daniel Lorca, devenu ensuite son acolyte et fondamental bassiste. Une conjonction produisant d’abord le groupe Helicopter puis, finalement, Nada Surf.

Le concert lyonnais était l’occasion de présenter le dernier opus du groupe, Never Not Together (City Slag, 2020). Un album honnête d’une grande maturité, voire sagesse, où Caws et cie n’essaient pas de convoquer les fantômes de leur passé dans une quelconque abstraite évocation de l’époque d’or. Non, Nada Surf est encore ce groupe qui nous a fait danser et se défouler, leur son est bien là, présent sur le disque. Le passage du temps a su déposer une fine couche d’élégance sans ternir la fraicheur de leur esthétique.

Solaire et légère, So Much Love ouvre la soirée et le public s’acclimate immédiatement à la température imposée par le groupe. Les suivants Hi-Speed Soul et The Plan sont de véritables coups de fouet qui troublent grâce à leurs vitesse et intégralité, tout en conservant intactes les qualités du son riche et direct des premiers albums. Le groupe newyorkais sait mêler douceur et intransigeance, et des ballades comme Inside of Love et Beautiful Beat s’enlacent parfaitement avec les compositions élégiaques du réalisme vocal de Matthew Caws comme Cold to See Clear, mais aussi lors de moments hautement intimistes et planants comme Blonde on Blonde ou Paper Boats.

Les nouveaux morceaux parsèment avec équilibre les presque deux heures de concert s’intégrant avec une surprenante naturalité dans les sentiers de la soirée. La dimension épique de Live Learn and Forget et de Looking For You se réalise tant dans les chœurs que dans les solos de guitare (et leur wall of sound nous émeut profondément), tandis que la splendide Something I Should Do clôture le concert, dans un phrasing qui nous ramène immédiatement à leur premier tube Popular et les fastes du passé semblent résonner avec conviction dans ce présent convaincant.

Il reste encore du temps pour la mémorable Always Love et l’énervée Blankest Year, donc le refrain « Ah, f*c kit » suscite (enfin) l’excitation d’un public un peu trop posé. Le mot final revient, cela va sans dire, à l’iconique Popular, hymne d’une génération glorieuse dans sa résignation.

Le concert a eu lieu :
Transbordeur
3 boulevard de la Bataille de Stalingrad – Villeurbanne
lundi 2 mars 2020 à 20h

Le Transbordeur et Eldorado ont présenté :
Nada Surf

Set
So Much Love
Hi-Speed Soul
The Plan
Friend Hospital
Killian’s Red
Do It Again
Inside of Love
What Is Your Secret?
Beautiful Beat
Cold to See Clear
Live Learn and Forget
Blonde on Blonde
Hyperspace
Looking for You
Paper Boats
See These Bones
Something I Should Do

Encore I
Just Wait
Always Love
Blankest Year

Encore II
Popular

http://www.nadasurf.com
http://www.transbordeur.fr/
https://www.eldorado.fr/

LASCIA UN COMMENTO

Per favore inserisci il tuo commento!
Per favore inserisci il tuo nome qui

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.